O! la lettre #58

NL58

ET POURQUOI PAS!
Ma grand-mère, lorsqu’elle énonçait une position iconoclaste, lançait une idée un peu folle ou poussait un raisonnement un peu plus loin que d’habitude, ponctuait sa phrase par un franc et direct “Et pourquoi pas!”. Un peu comme un défi au destin, aux conventions, à la bien-pensance ou aux règles établies. Cette interjection cathartique, qui n’appelait généralement pas de réplique, même si elle était parfois un peu dérangeante, permettait de remettre en perspective, d’apporter un peu d’air en libérant tout à coup l’horizon. Ce “pourquoi pas?”, c’est un peu notre quotidien, fait de rencontres improbables et fécondes entre une matière, une technologie et un projet, sans que rien ne les prédisposent à se croiser, si ce n’est une certaine pertinence…
• Un élastomère amortisseur issu de l’aéronautique de pointe pour faire un bracelet de montre ultra-confortable… et pourquoi pas?
• Des micro-sphères de verre intervenant dans l’industrie des composites pour résoudre le problème d’encrassement des bassins d’élevage de truites… et pourquoi pas?
• Des chasubles de protection des équarrisseurs pour tapisser l’habitacle intérieur d’une automobile… et pourquoi pas?
• Une reproduction des bosses des baleines du même nom sur des pales d’éoliennes afin d’augmenter leur efficacité… et pourquoi pas?
• Les filtres en fil d’inox qui servent généralement dans l’industrie pétrolière pour concevoir des brises-soleil performants pour un bâtiment… et pourquoi pas?
N’est-ce pas là une saine posture, que de ne pas envisager de frontière fixe entre le possible et l’inaccessible, entre l’idée et ses derniers retranchements, entre le projet et ses solutions extrêmes?
Quentin Hirsinger

fr_FR
en_GB fr_FR